Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 11 décembre 2019
par  Alger republicain

Mouvement populaire du 16 février et analyse des communistes : un texte instructif.

Sous le titre :
pour une société affranchie du despotisme, de l’exploitation, de la dépendance pour préserver la souveraineté du pays contre les menaces d’ingérences étrangères,  pour des élections démocratiques conformément aux revendications populaires
le parti des communistes algériens (Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme) a publié, (...)

samedi 14 septembre 2019
par  Alger republicain

Les classes laborieuses ne jouiront des fruits de leurs luttes que si elles s’organisent et marquent le mouvement du 22 février de leurs aspirations sociales et démocratiques révolutionnaires

L’ enjeux le plus crucial demeure le même depuis le 16 février, date du début de l’éclosion du grand mouvement populaire pour le changement du régime, contre le 5e mandat de Bouteflika. Cet enjeu est : quelle classe sociale en prendra-t-elle la direction politique ? Les courants libéraux de la petite-bourgeoisie et de la bourgeoisie en conflit depuis des (...)

mardi 10 septembre 2019
par  Alger republicain

Election présidentielle « dans les plus proches délais » sans la satisfaction des revendications politiques centrales du mouvement populaire

Le collectif qui peaufine la tactique politique des autorités et prépare les discours de Gaïd Salah pense-t-il sérieusement qu’il a en main des données fiables sur l’état d’esprit des différentes catégories sociales du pays qui l’autoriseraient à lancer une offensive à même d’introniser dans moins de trois mois un éventuel candidat en réserve ? Pense-t-il (...)

mardi 10 septembre 2019
par  Alger republicain

Convocation prochaine du corps électoral : le sens de la « suggestion » de Gaïd Salah

Le vice-ministre de la Défense a tranché. Le corps électoral devrait être convoqué à partir du 15 septembre et l’élection présidentielle bouclée avant la fin de l’année. La situation du pays ne permet pas selon lui de reporter indéfiniment cette échéance. Le pays est en effet sans chef d’Etat régulièrement élu depuis le 2 avril.
De nombreux commentateurs ont (...)

lundi 9 septembre 2019
par  Alger republicain

Un pouvoir dans l’impasse et un mouvement populaire spontané que les divers courants organisés de la bourgeoisie et de la réaction cherchent à canaliser vers leurs objectifs

Il est aux abois pour faire passer sa feuille de route. Toutes ses initiatives ont été rejetées par ce qui reste du mouvement du Hirak et de la dénommée « classe politique » dite « d’opposition ». L’appel à des personnalités de « consensus » pour mener un dialogue « inclusif » ne fait pas l’unanimité et le Panel constitué connaît ses premières défections. Devant (...)