Articles publiés dans cette rubrique

mardi 10 septembre 2019
par  Alger republicain

Convocation prochaine du corps électoral : le sens de la « suggestion » de Gaïd Salah

Le vice-ministre de la Défense a tranché. Le corps électoral devrait être convoqué à partir du 15 septembre et l’élection présidentielle bouclée avant la fin de l’année. La situation du pays ne permet pas selon lui de reporter indéfiniment cette échéance. Le pays est en effet sans chef d’Etat régulièrement élu depuis le 2 avril.
De nombreux commentateurs ont (...)

lundi 9 septembre 2019
par  Alger republicain

Un pouvoir dans l’impasse et un mouvement populaire spontané que les divers courants organisés de la bourgeoisie et de la réaction cherchent à canaliser vers leurs objectifs

Il est aux abois pour faire passer sa feuille de route. Toutes ses initiatives ont été rejetées par ce qui reste du mouvement du Hirak et de la dénommée « classe politique » dite « d’opposition ». L’appel à des personnalités de « consensus » pour mener un dialogue « inclusif » ne fait pas l’unanimité et le Panel constitué connaît ses premières défections. Devant (...)

mardi 2 juillet 2019
par  Alger republicain

Arrestation du commandant Lakhdar Bouregaâ et de jeunes manifestants : est-ce le prélude à une grosse campagne de répression et d’intimidation ?

Il ne fait aucun doute que l’arrestation, samedi dernier, de Lakhdar Bouregaâ, commandant de l’ALN, dans l’ex-Wilaya 4 durant la guerre de libération, est à mettre sur le compte d’une répression pour délit d’opinion. Le grief invoqué par le parquet pour mettre sous les verrous cet homme âgé de 86 ans : « participation, en temps de paix, à une entreprise (...)

mardi 25 juin 2019
par  Alger republicain

Le régime persiste dans ses manœuvres de diversion pour tenter de diviser le mouvement populaire

Il était prévisible que les directives surprenantes annoncées mardi dernier par Gaïd Salah contre les porteurs du drapeau amazigh, allaient provoquer des heurts avec la police.
Vendredi 21, des policiers en uniforme ou en civil se sont jetés sur les manifestants pour leur arracher l’emblème amazigh. Ils ont procédé à l’interpellation de dizaines (...)

dimanche 16 juin 2019
par  Alger republicain

Arrestation des symboles de la corruption et de l’arbitraire : entre l’allégresse et le devoir de vigilance politique

Les événements se sont accélérés ces derniers jours. Deux anciens chefs de gouvernement, Ouyahia et Sellal, un ancien ministre, Benyounès, Tahkout l’oligarque sorti du néant, choyé par le pouvoir, sont derrière les barreaux à la prison d’El Harrache où ils ont rejoint les magnats Kouninef, Haddad et Rebrab. Des dizaines de ministres, de hauts (...)