Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 8 septembre 2017

KEMI SEBA doit revenir sur sa terre africaine du Sénégal*

Le gouvernement du Président Macky Sall a décidé d’expulser du Sénégal vers la France le citoyen Franco-Béninois Kemi Seba.
Le prétexte de cette forfaiture visant un ressortissant de la terre africaine du Bénin qui a grandi dans les quartiers populaires de France est le fait que Kemi Seba a brûlé un billet de la monnaie néocoloniale franc CFA. La (...)

mardi 29 août 2017
par  Alger républicain

Manifestations dans toutes les capitales de l’Afrique Occidentale contre le franc CFA

Aucun média n’en a parlé. La presse algérienne néo-colonisée par l’AFP ou par France 24 les a elle aussi ignorées.

Elles ont eu lieu à l’initiative de l’association « Urgence Afrique » qu’anime Kemi SEBA. L’ampleur de la participation des populations à ces marches qui se sont déroulées le même jour révèle le niveau de maturité de la conscience anti-colonialiste.

Les peuples de l’Afrique occidentale dénoncent le rôle négatif de la France qui pompe 60% des réserves financières de ces pays pour soi-disant soutenir le FCFA et le comportement conciliateur de leur gouvernants. Les mots d’ordre et les discours prononcés marquent le début d’une bataille contre le franc CFA.

C.P.
29.08.17

mardi 22 août 2017

Jugement en Appel de la Cour Suprême d’Afrique du Sud sur la liberté conditionnelle de Janusz Walus

JPEG - 51.9 ko
LE SOCIALISME EST LE FUTUR : construisez le maintenant

.

.

.

.

.

.

.

samedi 1er octobre 2016
par  Alger républicain

De la Côte d’Ivoire au Gabon, la Françafrique craque

Nous reprenons ci-après des extraits d’une analyse de Diagne Fodé Roland

Que se passe-t-il au Gabon ? Pourquoi le gouvernement et les médias français ont-ils pris position contre le clan Bongo qui a servi pendant 50 ans les intérêts de l’impérialisme français et soutiennent-ils son rival Ping, lui-même créature de ce clan ? [...]

Il va de soi que les peuples n’ont aucun intérêt à prendre partie pour un clan interne contre l’autre ni pour une ancienne puissance impérialiste contre une autre[...]

La voie qui s’offre aux peuples est celle de la constitution d’organisations indépendantes en lutte pour la souveraineté et le socialisme.[...]

AR
01.10.16

.

dimanche 4 octobre 2015

Françafrique et instrumentalisation de l’Islam : après Diouf, Wade, voilà le « tirailleur » Macky*

L’opinion démocratique, patriotique, panafricaniste et internationaliste du Sénégal et d’Afrique est choquée et révoltée. Macky a osé annoncer l’envoi de 2100 soldats sénégalais pour agresser le peuple yéménite. Après le recruteur des « tirailleurs » pour la boucherie impérialistes 14-18, le précédent le plus récent a été Diouf lors de la guerre coloniale contre l’Irak. Près d’une centaine de jambars y avaient perdu la vie avant que Wade, sous protection de mirages français, n’aillent à Benghazi trahir Khaddafi.

.

DIAGNE Fodé Roland

Mai 2015