Hommage aux amis et aux camarades disparus

Articles publiés dans cette rubrique

lundi 10 juillet 2017
par  Alger républicain

Information sur la décision de la baptisation de la clinique Larribère annoncée officiellement

Nous avons reçu aujour’hui, l’information qui nous apprend que la baptisation de la clinique Larribère à Oran a été anoncée officiellement enfin par les autorités concernées à savoir : la direction des moudjahines.

Nous publions ci-après la lettre informative de l’AFEPEC qui a mené la bataille et a obtenu ce résultat.

AR

lundi 10 juillet 2017
par  Alger républicain

Boualem Khalfa était aussi poète

Il était révolutionnaire et aussi poète.

Ci-après, un poème qu’il avait dédié à sa fille, poème qui dit tant de sacrifices et de frustrations mais toujours, la détermination de poursuivre son combat.

dimanche 9 juillet 2017
par  Alger républicain

Messages de condoléances reçus après le décès de Boualem KHALFA, ancien co-directeur d’Alger républicain avec Henri Alleg

A la suite du décès de Boualem KHALFA, de nombreuses personnes, militants et organisations politiques appellent ou écrivent pour exprimer leur émotion et présenter leurs condoléances.

Plusieurs articles de presse informent également sur le décès du militant et dirigeant politique exceptionnel que fut le co-directeur d’Alger républicain, notre camarade Boualem KHALFA.

vendredi 7 juillet 2017
par  Alger républicain

Obsèques de Boualem KHALFA

Les obsèques de notre camarade Boualem Khalfa ancien Co-Directeur d’Alger-Républicain et dirigeant communiste d’Algérie auront lieu le Lundi 10 juillet 2017 dans la matinée.
mercredi 5 juillet 2017
par  Alger republicain

La débaptisation de la clinique J.-M. Larribère n’est pas le fait du hasard

... La débaptisation de la clinique J.-M. Larribère n’est pas le fait du hasard … Elle participe des tendances au révisionnisme, à une relecture de l’histoire du pays et de sa guerre d’indépendance.

A quand une rue d’Oran en hommage à Gaby Gimenez et Roger Bénichou, militants communistes de cette ville et dont les engagements et les sacrifices pour la libération nationale sont connus ? A quand une école « Jacqueline Guerroudj » à Ouled Mimoun où elle a été institutrice ? A quand une rue Abdelhamid Guerrab, Mustapha Sâadoun, un centre de formation professionnelle Maurice Laban, une place Abdelhamid Benzine, Larbi Bouhali ou Tahar Ghomri … ? A quand une Université Kateb Yacine ou des jardins ou des villages portant les noms de ceux qui ont écrit les plus belles pages de notre histoire nationale ?

Karim Wafa
05.06.17