Luttes sociales en Algérie

.


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 22 mai 2017
par  Alger républicain

Grève à la filiale de BCR de Bordj Menaïel

Les 285 travailleurs de l’entreprise publique Orfee de Bordj Menaïel, filiale de BCR, sont en grève depuis le 30 avril. Seuls continuent à fonctionner les services de sécurité et de l’énergie.

Rédaction économique
20.05.17

lundi 22 mai 2017
par  Alger républicain

Protestation des délégués de l’intersyndicale à Béjaïa contre la suspension arbitraire d’un représentant du SNAP

Des dizaines de délégués se sont rassemblés, le 16 mai, devant le siège de la direction d’Algérie Poste de la ville. Ils ont exprimé leur solidarité avec Younsi Amar, syndicaliste employé à la poste de Sidi-Aïch et membre du conseil national du Syndicat national autonome des postiers.

« Les manifestants ont également dénoncé (sa) convocation par la police de la sûreté de daïra de Sidi-Aïch, vendredi dernier, au lendemain de sa suspension ».

vendredi 19 mai 2017
par  Alger republicain

Grève à Air Algérie

Les 750 techniciens de la maintenance des avions de la compagnie Air Algérie se sont mis en grève mardi 14 mai pour appuyer des revendications socio-professionnelles. La trafic à partir des aéroports algériens a été complètement paralysé jusqu’au début de l’après-midi quand la direction d’Air Algérie a accepté d’ouvrir des discussions avec les représentants des grévistes.

R.N
19.05.17

vendredi 19 mai 2017
par  Alger republicain

Marche et sit-in des syndicalistes de la zone industrielle de Rouiba

Le mécontentement des travailleurs monte avec la dégradation de leur pouvoir d’achat sous l’effet de la hausse des prix des biens de consommation. Leur inquiétude est de plus aggravée au vu de l’amoncellement des problèmes financiers pour les entreprises du secteur de la construction que l’Etat n’arrive pas à payer, ses recettes fiscales ne couvrant pas les dépenses. Une situation qui n’augure rien de bon. L’horizon est assombri par les licenciements à venir.

Les travailleurs observent que le gouvernement ne fait rien contre les trafiquants et les riches fraudeurs du fisc et de la sécurité sociale. Les signes de richesse sont étalés sans honte. On en voit même sur les autoroutes où les propriétaires de rutilantes voitures de type « Jaguar » à 50 millions de dinars narguent les citoyens. Par contre, il est plus facile pour le gouvernement de s’en prendre au régime des retraites.

Rédaction nationale
19.05.17

samedi 22 avril 2017
par  Alger republicain

Les ouvriers de la raffinerie de sucre privatisée de Aïn Defla protestent*

Les patrons du groupe Berrahal auquel le gouvernement a offert l’usine de Sidi Lakhdar pour une bouchée de pain n’ont pas renouvelé les équipements comme ils l’avaient promis.

120 ouvriers ont manifesté il y a quelque jours pour la deuxième fois depuis le début de l’année contre une forfaiture qui les plonge dans la misère. Face à l’indifférence de l’Etat et aux mensonges des patrons qui ne leur ont fourni depuis janvier aucune information sur leur devenir, ils ont dû recourir au blocage de la RN 4. Après s’être rassemblés devant les portes de leur usine, ils n’avaient plus d’autre moyen pour se faire entendre.

Khaled Safi
22.04.17