Luttes sociales en Algérie

.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 3 septembre 2019

Les travailleurs du Complexe de machinisme agricole de Sidi Bel Abbès dénoncent le sabordage de ce fleuron de l’industrie mécanique

Repris du Quotidien d’Oran du 3 septembre 2019 M. Delli
« En l’absence d’une « gestion transparente » de l’ancien fleuron de la mécanique agricole que maîtrisaient parfaitement les travailleurs et cadres du Complexe de machinisme agricole de Sidi Bel Abbès, le partenaire social incarné par le comité de participation ne sait plus à quel saint se vouer (...)

jeudi 11 juillet 2019
par  Alger republicain

Sit-in des travailleurs de « Construb-Est », unité de Constantine*

Plus de 200 travailleurs de cette unité spécialisée dans le bâtiment ont tenu à revendiquer par cette action l’installation du comité de participation, l’adoption de la convention collective et l’adoption d’une grille unique des salaires. Le sit-in a duré deux heures hier matin devant la direction de leur unité située dans la zone industrielle « Palma ». (...)

jeudi 27 juin 2019

Grève des travailleurs de l’usine Hyundai de Tiaret

Repris du Quotidien d’Oran du 27 juin 2019 par EL-Houari Dilmi
« Dans la tourmente depuis l’incarcération de leur patron, Mahieddine Tahkout*, les 1.100 travailleurs de l’usine TMC (Tahkout Manufactring Compagny) située dans la zone industrielle Zaâroura de Tiaret, ont observé hier mercredi un énième arrêt de travail pour réclamer le départ des (...)

lundi 10 juin 2019
par  Alger republicain

Grève des travailleurs de l’ETUSA

Les travailleurs de l’entreprise publique de transport d’Alger (ETUSA) ont mis fin à la grève entamée dans la matinée du 10 juin après voir obtenu gain de cause. Le ministère des Transports a fini par ratifier la Convention collective passée entre l’entreprise et les représentants des travailleurs et approuvée par le Conseil d’administration le 16 mai (...)

samedi 11 mai 2019
par  Alger républicain

Le mouvement estudiantin se construit

JPEG - 270 ko
Les étudiants dans leur mouvement actuel prennent mémoire de l’action de Taleb Abderrahmane guillotiné le 24 avril 1958

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.