Articles les plus récents

lundi 19 juin 2017
par  Alger républicain

Pour que la clinique Larribère garde son nom, la mobilisation doit continuer !

Alors que l’Afepec s’apprêtait à rendre hommage à Lucette Safia Larribère Hadj Ali, à la date anniversaire de son décès. Cet hommage devait notamment et symboliquement se matérialiser par l’annonce de l’apposition d’une plaque au nom de son père Jean-Marie Larribère devant la clinique. Depuis juillet 2014, des assurances en ce sens avaient été données à l’Afepec par les autorités concernées.

[...] Le collectif décide de poursuivre l’action au niveau des institutions locales et de l’administration centrale. [...] l’AFEPEC adresse deux courriers, au Ministre des Moudjahidines et au Ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière.
[...] et une lettre ouverte initiée le 14 juin est lancée en pétition sur une plateforme pour la signer, cliquer sur le lien : https://secure.avaaz.org/fr/petitio...

AFEPEC - Oran 18 juin 2017

vendredi 16 juin 2017

Venezuela : USA et bourgeoisie revancharde intensifient leur harcèlement pour faire tomber le régime Maduro*

Le secrétaire d’Etat des Etats-Unis, Rex Tillerson, a affirmé mercredi que l’administration du président Donald Trump prépare plus de sanctions envers le Venezuela dans le cadre de son plan d’intervention contre le Gouvernement Bolivarien présidé par Nicolás Maduro Moros.

Publié le 15 Juin 2017 par Bolivar Infos
traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

* Le titre a été modifié par Alger républicain

vendredi 16 juin 2017

Venezuela : La troisième phase de violence

Nous sommes au début de la troisième phase de violence. La première s’est déroulée du début du mois d’avril au 20. Jusqu’à cette date, il s’agissait du cadre classique des guarimbas, semblables à celles de 2014 : concentrées dans l’est de Caracas avec une puissante architecture médiatique et un éventail de méthodes déjà tragiquement connu : cocktails Molotov, câbles barbelés, pierres, barricades, armes légères à l’occasion.

Du 20 avril à la semaine dernière, le scénario a changé et on est entré dans la deuxième phase. Le point de rupture a été l’attaque à El Valle qui a marqué la première incursion violente dans les bidonvilles dirigée par des groupes armés.

Publié le 13 Juin 2017 par Bolivar Infos
traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

vendredi 16 juin 2017
par  Alger républicain

Élections Présidentielle et législatives en France : en marche vers une république bananière ?

[...] l’élection présidentielle est une farce de grande ampleur.
Comment crier victoire quand un président est élu avec seulement 32% des exprimés, mais rafle par un tour de passe-passe 70% des sièges. La France est devenue une véritable république bananière.
[...] 53% d’électeurs inscrits ne se sont pas déplacés pour aller voter.

Elu suivant un scénario cousu de fil blanc, le nouveau président n’est pas majoritaire et pourtant il va gouverner la France pendant cinq ans.

A. Kadri
16.06.17

vendredi 16 juin 2017
par  Alger républicain

Lettre ouverte pour l’officialisation du nom de la clinique Larribère à Oran

Après l’hommage qu’elle a rendu à Lucette Hadj Ali, l’association AFEPEC a initié une action pour que la clinique créée par son père, le Docteur Jean Marie Larribère, retrouve officiellement le nom qu’elle a toujours porté dans la mémoire des Oranais.

Les anciens d’Oran se souviennent que Jean Marie Larribère était un militant du parti communiste algérien. Ils n’ont pas oublié le rôle qu’il assuma à leurs côtés dans la lutte contre le colonialisme. Ce sont ses convictions politiques qui l’ont amené à s’engager dans la lutte de libération nationale.

Le remplacement du nom de Larribère par celui d’un chahid de la guerre de libération est-il le résultat d’une simple erreur due à l’ignorance comme ce fut le cas lorsqu’une rue portant le nom d’Iveton avait été rebaptisée au nom d’un autre martyr ? Nous aimerions bien le croire si cette erreur est réparée. Ou bien s’agit-il d’un acte malveillant dicté par le motif inavoué d’instrumentaliser les noms de martyrs de la guerre de libération contre des communistes pour le seul fait que ces derniers étaient communistes ?

A.R
16.06.2017

lundi 12 juin 2017

Afrique du sud : le syndicat des mineurs déterminé dans son combat contre l’exploitation capitaliste

JPEG - 328.9 ko
FSM Réunion du syndicat des mineurs d’Afrique du Sud à Pretoria

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

[...] vos forces, avec celles des autres syndicats africains, ... auront à organiser la réponse des travailleurs du plus riche continent, qui a souffert et continue de souffrir jusqu’à nos jours du plus grand vol de la richesse de son peuple. [...]

Comme vous le savez aujourd’hui, la richesse possédée par les 8 plus riches personnes de la planète est égale à ce qu’ont eu 3,5 milliards de personnes les plus pauvres de la population mondiale. La richesse des capitalistes est basée sur l’exploitation la plus brutale des travailleurs et dans le pillage des ressources naturelles des pays.

dimanche 11 juin 2017
par  Alger républicain

Manifestation du 1er mai à Béjaïa : expression mémorable de la montée d’un mouvement social organisé qu’aucun interdit ne pourra étouffer

Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017

Comme à chaque 1er mai, journée internationale de luttes de la classe ouvrière, le régime empêche depuis 25 ans les travailleurs de manifester dans les rues au prétexte de la lutte contre le danger terroriste. Dans la capitale aucune manifestation échappant au contrôle du pouvoir n’est tolérée. L’UGTA, son syndicat maison, ne se risque pas à sortir dans la rue de peur d’être « débordée ». Ses responsables s’ingénient chaque année à la célébrer en vase clos dans de petites villes reculées, aussi loin que possible du bruissement des voix prolétariennes, juste pour dire qu’ils n’ont pas dérogé à la « tradition ».

JPEG - 402.5 ko
Manifestation du 1er Mai 2017 à Béjaïa
D.R

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Mais l’honneur des travailleurs a été sauvé cette année à Béjaïa. Dans cette ville, le pouvoir ne peut interdire les marches et les manifestations de rues sans se heurter à une forte résistance.

dimanche 11 juin 2017
par  Alger republicain

France : Macron vainqueur par défaut au second tour de l’élection présidentielle

Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017

Avec 20,7 millions de suffrages contre 10,6 à Marine Le Pen, sa victoire est en apparence écrasante. Mais dans ce nombre, 9 millions d’électeurs ont voté contre Le Pen et non pour son programme. 16 autres millions se sont abstenus ou ont voté nul. Son élection est le fruit d’un « viol des foules ».

Le système électoral mis en place par la Constitution de 1958 piège le vote populaire. Il lui impose au second tour de choisir le « moindre mal » qui s’avère ensuite le pire. Les deux candidats qui se disputent la tête de l’exécutif sont systématiquement des représentants des classes dominantes ou des courants réformistes convaincus que le sauvetage du système capitaliste passe par la redistribution de miettes aux travailleurs.

Z.B

dimanche 11 juin 2017
par  Alger republicain

Nouvelles du combat permanent des paysans des EAC de Draa Ben Khadda pour leurs droits

Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017

Les paysans des EAC issues de la restructuration de l’ex-domaine autogéré HAMDANI Amar ont de nouveau bloqué les travaux de la pénétrante qui devra relier Tizi Ouzou à l’autoroute Est-Ouest.

Les promesses et tentatives des différents walis qui se sont succédé à la tête de l’administration locale pour assurer la protection de leurs droits ont toutes buté sur les manœuvres de forces occultes alliées de la famille Smail qui activent dans l’administration.

C.P.

dimanche 11 juin 2017
par  Alger républicain

Le projet de 20 000 ha à El Bayadh ou l’arrivée de nouveaux colons dans le Sud du pays

Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017

JPEG - 85 ko

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Le projet d’El Bayadh avait fait l’objet d’une enquête documentée de Ferhat Aït-Ali dont les termes ont été portés à la connaissance de l’opinion publique. Rappelons les conclusions : preuves à l’appui (noms et adresses, sites internet, parcours des dirigeants Ted Ayash et Dale Didion..), [...] la société américaine (AICG) a été créée pour la circonstance, qu’elle ne possédait ni actifs financiers, ni expérience dans le domaine agricole, et – cause aggravante - que ses principales activités avaient plus à voir avec le négoce d’armement, le recyclage des vétérans de guerre et les services de renseignements américains.

Sid Ali

dimanche 11 juin 2017
par  Alger républicain

Représentants des partis au pouvoir et descendants de caïds et de bachaghas de sinistre réputation, même combat et intérêts communs ?

Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017

Il paraît que la descendante du bachagha a trouvé des oreilles attentives côté algérien pour servir de trait d’union entre les nouveaux possédants de l’Algérie et la bourgeoisie impérialiste française. Soixante après, la « 3e force » tant rêvée par de Gaulle serait-elle en voie de réalisation ? Le mandataire de la grande bourgeoisie métropolitaine voulait attirer vers lui une vaste force de collabos indigènes acceptant, sous un nouveau drapeau, de servir de filet de camouflage pour perpétuer la domination économique sur l’Algérie. Il avait échoué devant la résistance du peuple algérien et de ses valeureux combattants.

T.Gh/K.B.

dimanche 11 juin 2017
par  Alger républicain

Elections dans un climat délétère

Une campagne électorale sans intérêt a été menée principalement par le FLN et le RND. Les autres partis n’ont fait que de la figuration. Ne lésinant pas sur les moyens, ces deux partis ont tout fait pour convaincre les citoyens de voter pour leurs candidats. Bafouant les principes élémentaires de la démocratie, considérant notre peuple comme des moutons, employant radio, télé et journaux à leur service, ils ont essayé encore une fois de manipuler l’opinion publique en leur faveur. En vain. Un échec cuisant.

Liès Sahoura
Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017}

dimanche 11 juin 2017
par  Alger républicain

Elections législatives du 4 mai : un désaveu massif du régime

L’écrasante majorité des citoyens a méprisé les bureaux de vote. Près de 3 sur 4 citoyens - 72,3% des inscrits - se sont abstenus de voter ou ont glissé un bulletin nul pour exprimer leur rejet de la mascarade électorale.

Le plus remarquable dans ces législatives n’est pas le taux de désaffection populaire ou le taux de la participation électorale. Les vrais chiffres ne seront jamais connus. C’est le fait que le régime n’a pas pu les travestir avec autant de grossièreté qu’avant.

Kader Badreddine
Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017

samedi 10 juin 2017
par  Alger republicain

Articles publiés dans la version papier d’Alger républicain de mai-juin 2017

Elections législatives du 4 mai : un désaveu massif du régime
L’écrasante majorité des citoyens a méprisé les bureaux de vote. Près de 3 sur 4 citoyens - 72,3% des inscrits - se sont abstenus de voter ou (...)

samedi 10 juin 2017

Guerre de libération nationale : aucune plaque pour commémorer le sacrifice de Henri Maillot pour l’indépendance de l’Algérie

(Article rédigé à partir d’extraits d’un article de Nadir Iddir d’El Watan du 6 juin)
Le Musée du moudjahid a organisé une conférence en hommage à ce martyr. Un des participants, Merzak Chertouk, a (...)

vendredi 9 juin 2017
par  Alger republicain

61e anniversaire de la mort au combat de Henri Maillot et de ses compagnons

Ci-dessous l’url de quelques articles publiés sur notre site web et consacrés à l’action de Henri Maillot et à sa portée politique :

AR

vendredi 9 juin 2017

COMMÉMORATION à la mémoire du chahid Henri MAILLOT

Il y a 61 ans, le chahid Henri MAILLOT est tombé au champ d’honneur le 5 juin 1956. En répondant à l’appel de la patrie, Henri, l’enfant du clos-Salembier (El Madania) a offert sa vie pour une Algérie libre, indépendante, fraternelle, tolérante et juste.

vendredi 9 juin 2017

Lettre de la famille Maillot : Henri Maillot, le chahid oublié

Nous, membres de la famille du chahid Henri Maillot, mort au champ d’honneur les armes à la main le 5 juin 1956, osons briser le silence que nous nous sommes imposé pendant 55 ans.

Et pour cause, notre frère et oncle est victime d’un ostracisme et d’un déni de reconnaissance énigmatique que d’aucuns n’arrivent à expliquer. Il demeure banni du panthéon réservé aux martyrs au même titre que son ami et voisin de quartier, le chahid Fernand Iveton, guillotiné à Serkadji le 11 février 1957. C’est pour cette raison que des centaines de citoyens se font un devoir de venir se recueillir sur leurs tombes chaque année les jours anniversaire de leur « mort ».

La famille Maillot

mardi 6 juin 2017
par  Alger républicain

Le représentant de la plus grande puissance militaire du monde continue à semer le chaos dans tout le Moyen Orient

L’alliance stratégique des USA avec l’Arabie Saoudite n’est pas nouvelle. C’est à partir de la découverte du pétrole en mars 1938 que ce pays va se transformer radicalement sur le plan économique et engranger des moyens financiers colossaux.

C’est un pactole gigantesque que les USA ne vont pas laisser passer. C’est le début d’une alliance stratégique qui va se concrétiser par le pacte du Quincy. En échange d’un accès sans limite de leurs multinationales pétrolières, les USA vont s’engager à protéger militairement la dynastie des Saoud.

Par ce biais les USA vont prendre une place prépondérante par rapport à la concurrence effrénée des autres puissances étrangères dans tout le Moyen Orient.

Liès Sahoura
03.06.17

lundi 5 juin 2017

Décryptage d’un guet-apens

Nous reproduisons ci-après un extrait de l’article écrit par Mustapha Benfodil dans El Watan du 3 juin. Le journaliste décrit le lynchage infligé à l’écrivain Boudjedra.

RN

lundi 5 juin 2017
par  Alger republicain

Derrière la « Caméra cachée » de la chaîne TV Ennahar, l’obscurantisme islamiste désigne au lynchage public l’écrivain progressiste Boudjedra

Sous couvert de lancement d’une émission littéraire servant de tribune aux écrivains pour se faire connaître des lecteurs potentiels en langue arabe, Ennahar TV a organisé un traquenard en ce début de ramadan.
Son illustre victime n’est autre que le célèbre romancier bilingue dont la réputation d’homme de progrès est bien établie.

AR.
05.06.17

samedi 3 juin 2017

La mémoire des Larribère effacée !

Après l’épisode de la rue du martyr Fernand Iveton, la clinique Larribère, comme l’appellent encore aujourd’hui les oranais-e-s, a été secrètement baptisée du nom d’un autre moudjahed.

Qui est Larribère ? Il s’agit de toute une famille de combattantes et de combattants de l’indépendance nationale de père, oncle à filles.

AFEPEC
Oran, le 02 juin 2017

mercredi 31 mai 2017

Samidoun : Victoire de la grève de la faim ! Salut aux Prisonniers Palestiniens et à leur lutte pour la libération !

JPEG - 50.7 ko

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

A l’occasion de la victoire de la lutte pour la Liberté et la Dignité nous saluons les Prisonniers Palestiniens pour avoir obtenu leur victoire non seulement pour eux-mêmes mais aussi pour leurs familles, pour l’ensemble du peuple palestinien et pour le mouvement mondial pour la justice et la liberté. Nous saluons et félicitons les prisonniers de leur victoire après 40 jours de sacrifice, de fermeté et de lutte sans fin.

Nous saluons et félicitons tous ceux qui ont contribué à cette victoire dans toute la Palestine, dans les camps de réfugiés, dans les communautés palestiniennes partout et parmi les militants du monde pour la justice et la libération. Nous considérons ce moment comme étant une inspiration pour continuer et amplifier notre action afin d’organiser le combat pour la liberté de tous les Prisonniers Palestiniens, des terres et du peuple de Palestine.

in Agence Media Palestine
30.05.17

mardi 30 mai 2017
par  Alger républicain

L’AFEPEC organise une rencontre hommage à Lucette Larribère Hadj Ali,

Lucette Hadj Ali a été depuis sa jeunesse une militante communiste algérienne dont l’engagement et le dévouement furent le credo de sa vie. Elle fut membre du PCA (Parti communiste algérien) jusqu’à son interdiction puis elle intégra le PAGS (Parti de l’Avant garde socialiste) après sa création.
Epouse de Bachir Hadj Ali qui fut l’un des responsables du Parti communiste algérien (PCA), elle fut toujours à ses côtés et dans la lutte pour l’indépendance de notre pays, elle donna sa part et fut avec ceux qui laissèrent un peu d’eux même pour sa libération du colonialisme.
L’AFEPEC d’Oran lui rend un hommage que nous saluons.

Alger républicain
29.05.17

lundi 29 mai 2017

Affaire Maurice Audin : la vérité historique de l’assassinat doit enfin être connue

PARIS - Un collectif d’intellectuels, d’historiens, de journalistes, d’anciens appelés de contingent et de membres du mouvement associatif ont affirmé samedi que la vérité historique relative à l’assassinat de Maurice Audin doit enfin être connue, refusant de croire à la thèse officielle de l’évasion.

APS
28 mai 2017