Il y a 70 ans, l’Armée rouge soviétique libérait Auschwitz

JPEG - 45.6 ko
Il y a 70 ans, le 27 janvier 1945, l’Armée rouge soviétique libérait le camp de concentration d’Auschiwtz

.

Il y a 70 ans, le 27 janvier 1945, l’Armée rouge soviétique libérait le camp de concentration d’Auschiwtz, empli des prisonniers regroupés dans ces camps atroces qui brûlent encore l’Histoire. Elle libérerait le Reichstag à Berlin quelques mois plus tard et mettait fin à l’oppression nazi sur les peuples.

JPEG - 47.1 ko
L’Armee rouge déployant le drapeau de l’Union sovietique le 2 mai 45 sur le toit du Reichstag quand elle libera Berlin

L’Histoire témoigne encore haut et fort pour dénoncer les crimes perpétrés à Auschwitz et dans les autres camps de concentration contre les peuples tzigane, juif, maghrébin, européen, et aussi contres les crimes commis partout où les troupes fascistes avaient sévit.

Les peuples du monde et les sacrifices qu’ils ont connu ainsi que les atrocités qu’a vécues le peuple soviétique ont été la conséquence de la 2ème guerre mondiale déclenchée par l’impérialisme pour un repartage du monde et la destruction de l’URSS le berceau du socialisme.

Cette guerre a occasionné plus de 40 millions de morts dans le monde dont 26 millions de citoyens soviétiques.

.

PNG - 2.4 ko
Drapeau de l’Armée rouge

Articles les plus récents

mercredi 28 janvier 2015
par  Alger républicain

Note d’information du PAME sur le rôle négatif de SYRIZA dans le mouvement syndical en Grèce

Les forces de SYRIZA dans les syndicats sont les promotrices de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) qui est l’instrument de l’Union Européenne et du Capital dans le mouvement syndical et la partie européenne de la Confédération Syndicale Internationale (CSI).

- SYRIZA est favorable à ce que la Grèce soit membre de l’OTAN et de l’Union Européenne

- SYRIZA s’est engagé à ne pas abolir le Mémorandum et les lois anti ouvrières qu’ils ont imposées.

- SYRIZA a inclus dans sa liste de candidats d’éminents ex ministres tels que d’anciens membres du Parlement, appartenant au parti social-démocrate PASOK qui ont promu et voté les lois anti ouvrières.

- Dans le cadre de la soi-disant Alliance du Sud, SYRIZA exprime un point de vue positif à l’égard des gouvernements anti-ouvriers

.

Athènes,

le 15 janvier 2015

mardi 27 janvier 2015
par  Alger républicain

Auschwitz dans la mémoire des libérateurs et des libérés

JPEG - 16.6 ko
Les chars de l’Armée rouge de l’URSS

-

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La Russie marque le 70ème anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz : le 27 janvier 1945, l’Armée soviétique, sous le commandement du maréchal Ivan Konev, libérait Auschwitz, le plus grand camp de concentration et d’extermination du Troisième Reich. RBTH publie des témoignages.

Les prisonniers d’Auschwitz ont été libérés par quatre divisions d’infanterie de l’Armée Rouge. L’offensive était menée par les 107ème et 100ème divisions. Dans cette dernière se trouvait le commandant Anatoli Chapiro, dont le détachement est arrivé le premier aux portes du camp. Il raconte :

.

Ilia Krol

in RBTH

27.01.15

dimanche 25 janvier 2015
par  Alger républicain

Condamnation de l’interdiction du Parti Progressiste Unifié en Corée du Sud

Depuis plusieurs années, sous la pression de son opinion, la Corée du Sud était peu à peu considérée comme une démocratie politique pluraliste, et laissait même espérer une réconciliation progressive avec sa voisine du Nord.
Mais depuis quelques mois, l’évolution conservatrice incarnée par la nouvelle présidente, Madame Park Geun-hye, se traduit par un retour aux pires méthodes de la dictature.

C’est ainsi que le Parti Progressiste Unifiée (qui se bat pour la démocratie et la réunification), qui a recueilli aux dernières élections plus de 16 % des voix, a été interdit, et nombre de ses militants incarcérés [...]

.

Collectif Polex

Paris, le 11 janvier 2015

vendredi 23 janvier 2015
par  Alger républicain

Appel du Comité Central du Parti communiste de Grèce (KKE)

Ouvriers, employés, petits artisans, chômeurs, paysans, retraités, jeunes et femmes des familles populaires,

Pensez que le prochain jour, quel que soit le nouveau gouvernement, l’UE et les mémorandums permanents seront là et ils continueront à saigner le peuple, comme également les vieilles ou nouvelles mesures anti-populaires que le capital demande afin de devenir plus compétitif sur le marché capitaliste mondial.

Toutes les lois anti-populaires seront là ; des lois qui ont été votées par tous les gouvernements qui ne vont pas les abroger.

La dette insupportable sera là, reconnue par la ND, le PASOK, le SYRIZA et les autres partis de l’UE qui appellent le peuple à la payer sans l’avoir créée et sans la devoir.

Mais surtout, le capital sera là, ainsi que les monopoles, locaux ou étrangers, qui ont en main les clés de l’économie, le vrai pouvoir, et qui demanderont encore plus des privilèges, même à la phase d’une relance quelconque toujours au détriment du peuple.

.

14 janv. 2015

mercredi 21 janvier 2015
par  Alger républicain

À la mémoire de la courageuse militante Jacqueline Guerroudj qui vient de nous quitter

.

.

Toutes celles et tous ceux qui l’ont connue et approchée peuvent témoigner qu’elle était, comme l’a écrit notre camarade Abdelhamid Benzine [...] " le cœur et aussi la raison". Il ajoute : "Ennemie de toutes les étroitesses sectaires, du mensonge et de la haine, elle servit la cause de l’Algérie indépendante et du progrès social. Sous tous les sigles : PCA-CDL-FLN-ALN".

[...]

Mais sa prise de conscience, dit-elle, s’opéra en prenant connaissance des méfaits de Dolfuss, ce seigneur de la colonisation terrienne, propriétaire d’un immense domaine à Ismara et d’un aéroport privé. Ce Dolfuss exploitait à la fois les travailleurs espagnols et les ouvriers agricoles algériens mais maltraitait plus ces derniers auxquels il octroyait des salaires plus misérables.

.

Repris de Lien-pads.fr

21.01.2015

mercredi 21 janvier 2015
par  Alger républicain

Hommage à Aïssa Baïodh, un militant fidèle à son idéal communiste

Né en novembre 1919 à Bou-Saâda, dans le sud algérois, Aïssa Baïodh nous a quittés vendredi 15 janvier 2015. Ses obsèques se sont déroulées le samedi 16 janvier 2015.
[...]

Dans son enfance, alors qu’il était âgé de neuf ans, il connaît pour la première fois de sa vie une courte détention à la gendarmerie de Bou Saada et sera victime de l’injuste répression coloniale. [...]

Il venait de faire ses premières armes dans la lutte contre la répression coloniale qui s’abattra à nouveau sur lui quand il sera arrêté en janvier 1956 et interné au camp de Lodi en pleine guerre de libération nationale.

[...]

Militant clandestin du PAGS dans les années 1965 à 1989, il sera élu membre de la commission de contrôle financier de ce parti au premier congrès du PAGS qui s’est déroulé en 1990 après la sortie de la clandestinité.

Puis, il a apporté sa contribution pour la formation Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme (PADS).

Aïssa Baïodh est resté fidèle à son idéal communiste.

.

in Le lien

20.01.2015

mardi 20 janvier 2015
par  Alger républicain

Jacqueline Guerroudj, héroïne de la guerre de libération nationale et ancienne condamnée à mort, n’est plus

.
Jacqueline Guerroudj, héroïne de la guerre de libération nationale et ancienne condamnée à mort, n’est plus

Jacqueline est arrivée en Algérie en 1948 pour exercer sa fonction d’institutrice dans une école de la campagne profonde de la région de Tlemcen, près de Ochba. Révoltée par la misère des paysans, le racisme et l’oppression coloniale elle adhère au Parti communiste algérien. Elle épouse Abdelkader Guerroudj, militant communiste et instituteur lui aussi dans la même région.

Elle rejoint le PCA pour poursuivre le combat, cette fois pour l’édification d’une nation indépendante et pour le socialisme.

Après l’indépendance, Jacqueline Guerroudj se consacre corps et âme à la bataille pour l’édification d’une université nationale à la mesure des défis posés par la construction d’une nation vraiment indépendante.

Alger républicain adresse ses condoléances les plus attristées à la famille de Jacqueline et l’assure de toute sa solidarité.

.

Les obsèques de Jacqueline auront lieu aujourd’hui à 13h00 au cimetière d’El Alia à Alger.

.

Alger républicain

20.01.15

lundi 19 janvier 2015
par  Alger républicain

Mort d’une héroïne

Nous apprenons avec une grande tristesse, le décès de Jacqueline Guerroudj, héroïne de la Révolution algérienne et doyenne des condamné(e)s à mort du colonialisme français.

.

Djamel Khellef

19.01.2015

lundi 19 janvier 2015
par  Alger républicain

Notre camarade et ami Aïssa Bayoud vient de nous quitter à 95 ans des suites d’une longue maladie

Notre camarade avait rejoint très tôt le parti communiste algérien dans lequel il milita avant et après l’indépendance. Il rejoint le Parti de l’Avant-Garde Socialiste créé en janvier 1966 sur la base de la fusion du PCA et de quelques quelques éléments marxisants provenant du FLN.

.

AR

19.01.2015

dimanche 18 janvier 2015
par  Alger républicain

Derrière le refus du gouvernement d’appliquer ses propres lois en matière de liberté syndicale : l’exécution du plan d’accaparement des richesses du pays

Aujourd’hui, la Poste comme d’autres secteurs aussi, tels que le transport naval et aérien, les services, les mines, etc. sont convoités par quelques patrons visiblement soutenus par les gouvernants. N’ayant aucune compétence scientifique, technique et encore moins managériale, ces groupes qui ne cachent plus leur volonté de faire main basse sur toutes les richesses du pays, sont les paravents des hommes du pouvoir dont la soif d’embourgeoisement n’a plus de limites. Une soif incompatible avec les nécessités et les missions que le peuple est en droit d’attendre du fonctionnement des services publics.

.

Alger républicain

Edition spéciale 20 décembre 2014

dimanche 18 janvier 2015
par  Alger républicain

Arbitraire et répression à La Poste : témoignage de Tarek AMAR-KHODJA chargé de la communication du Syndicat Autonome des Postiers que le gouvernement refuse de reconnaître

Beaucoup de choses sont à dénoncer dans les conditions de travail des postiers. Les menaces, le harcèlement moral, les intimidations, constituent le quotidien des postiers.

[...]

« Le 7 juillet dernier nous avons organisé un arrêt de travail de 8h à 10h en solidarité avec un camarade licencié pour une faute qu’il n’a pas commise. Il a été victime d’un abus de confiance par un collègue qui a effectué un retrait frauduleux. Une heure et demie après l’arrêt de travail, le directeur de l’audit au niveau de la direction générale s’est déplacé au bureau de poste où je travaille, accompagné du directeur régional d’Algérie Poste Alger et d’un vérificateur. Ils me convoquent dans le bureau du receveur pour me faire subir un interrogatoire. Dès le début, le directeur de l’audit menace de me "briser".

.

Correspondance particulière

In Alger républicain

Edition spéciale 20 décembre 2014

samedi 17 janvier 2015
par  Alger républicain

Les investissements de Sonatrach pèseront sur la balance des comptes courants

Interview de Ali Kefaifi. Conseiller et directeur de la stratégie au ministère de l’Energie (1996-2002)

Dans cet entretien, l’ingénieur et ex-conseiller au ministère de l’Energie, le docteur Ali Kefaifi met à l’index la stratégie d’investissement adoptée par Sonatrach ces 15 dernières années, estimant qu’elle n’a pas conduit à des résultats significatifs. Il s’inquiète aussi du niveau des investissements à venir, qu’il estime anormalement élevé, et de l’impact que ceux-ci auront sur la balance des comptes courants en induisant l’importation massive de services pétroliers.

par ailleurs...[...] l’on sait que l’Algérie s’achemine vers une très grave crise financière à l’horizon 2017.

[...] les ressources de l’industrie minière dans la roche-mère silurienne sont extraordinairement rentables et nous permettraient d’éviter et d’ignorer complètement la fracturation hydraulique et le gaz de schiste. En plus, elles permettront de créer des milliers d’emplois, en premier lieu pour nos frères et sœurs du Sud algérien.

- - -

Roumadi Melissa

15.01.15

in el watan

mardi 2 décembre 2014

Jeudi 18 décembre : solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah.

Liberté pour Georges Ibrahim Abdallah !

Appel du Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah :
Le 5 novembre, le tribunal d’application des peines de Paris a rejeté la demande de libération que Georges Ibrahim Abdallah avait formulée en mars dernier.

La demande a été déclarée "irrecevable" au motif que Georges Ibrahim Abdallah n’avait pas fait préalablement l’objet d’un arrêté d’expulsion.

.

par

http://liberonsgeorges.over-blog.com

Contact : liberonsgeorges@no-log.org

mardi 2 décembre 2014
par  Alger républicain

À Madame GOURDEL et à ses proches

Barbarie obscurantiste et hypocrisie des États impérialistes
Le ministre de la Justice de l’Algérie a révélé tout récemment que le corps de l’un des assassins d’Hervé Gourdel a été identifié. Le (...)

mardi 2 décembre 2014

SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE DU BURKINA FASO EN LUTTE

Communiqué du Collectif communiste Polex

A l’initiative des syndicats et de jeunes burkinabés, un mouvement populaire d’une ampleur inégalée depuis longtemps en Afrique ou en Europe (un million de manifestants ? Ouagadougou dans un pays de 17 millions d’habitants) a contraint Blaise Compaoré ? quitter le pouvoir.

.

Collectif communiste Polex

Paris, le 27 novembre 2014

lundi 1er décembre 2014

Colombie : Le Général Rubén Darío Alzate sera libéré dimanche prochain

Il y a une certaine perfidie dans la campagne des média qui, contrairement ? la réalité du conflit colombien, continue de qualifier les prisonniers de guerre comme des "Otages".

.

La Délégation de la Paix des FARC-EP

27.11.14

lundi 1er décembre 2014

Colombie : Deux militaires de l’armée colombienne libérés par les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC)

Nous sommes heureux que l’aspiration ? la paix et ? la réconciliation gagne, chaque jour, plus de cœurs et de consciences. L’engagement et la détermination des Colombiens pour la paix, la justice sociale et la démocratie doit devenir un flot puissant, comme celui du fleuve Atrato.

La délégation de la paix des FARC-EP

Le 27 novembre 2014

vendredi 28 novembre 2014

Décès de Fanny Colonna

Fanny Colonna est décédée le 18 novembre 2014 ? Paris. Elle était sociologue, anthropologue et chercheur infatigable, directrice de recherche au CNRS.

Fanny Colonna

Voici l’intervention qu’a faite Mohammed Harbi lors de la célébration religieuse en sa mémoire, en l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville, ? Paris, mardi 25 novembre 2014.

Fanny Colonna sera enterrée au cimetière chrétien de Constantine, samedi 29 novembre, ? 15 heures.

Alger républicain

27.11.2014

vendredi 28 novembre 2014

Les Français anti-colonialistes du Gard ont commémoré le 60ème anniversaire du déclenchement de la guerre de libération du peuple algérien

Commémoration du 60e anniversaire du déclenchement de la lutte de libération de l'Algérie dans le Gard par les Français anti colonialistes, en date du 24 novembre 1954 - DR

"Riche, dynamique, instructive, chaleureuse, souvent émouvante. Les qualificatifs sont nombreux qui nous parviennent en écho ? la soirée anniversaire du 1e novembre 1954 qui s’est tenue lundi ( 24 novembre) au Cercle de l’Avenir ? Nîmes". C’est en ces termes que Bernard Deschamps a rendu compte d’une manifestation qui s’inscrit dans le travail de renforcement des liens d’amitié entre les peuples algérien et français.

R.I

mercredi 26 novembre 2014
par  Alger républicain

26 novembre 1957, Djebel Tafertas - Drâa Errih Raymonde Peschard

Il y a quarante-sept ans, le 26 novembre 1957, un groupe de l’ALN qui se dirigeait vers la Tunisie sur instruction du Colonel Amirouche, fut accroché par une unité de parachutistes de l’armée colonialiste française. Le groupe se bat pour échapper ? l’encerclement, Raymonde Peschard (que les Moudjahidine nommaient Taous) et ses compagnons de lutte, l’aspirant Arezki, Redjouani, étudiant en mathématiques spéciales, le docteur Belhocine et le sergent Tahar qui font partie de ce groupe tombent au champ d’honneur.

Parmi les femmes engagées dans la guerre d’indépendance, Raymonde Peschard était l’unique Algérienne (née ? Saint-Eugène, dans la banlieue-ouest d’Alger), de souche française, présente au maquis.

.

William Sportisse

Alger républicain

Du 16 au 30 novembre 2004

PDF - 71.2 ko
Raymonde Peschard -Alger républicain nov 2004
mercredi 26 novembre 2014
par  Alger républicain

Emouvante conférence-débat sur Raymonde Peschard organisé par l’association des amis d’Alger républicain, mi juillet 2005

Raymonde Peschard - portrait réalisé par Mustapha Boutadjine

Dans la 2ème quinzaine de juillet 2005, une émouvante conférence-débat sur Raymonde Peschard fut organisée sur proposition du Dr Laliam, par l’association des amis d’Alger républicain, ? la Maison du peuple ? Alger.

C’est la première fois qu’une conférence publique est consacrée en Algérie ? la contribution d’un(e) militant(e) communiste ? la libération de l’Algérie. Le docteur Laliam avait tenu ? faire son récit ? l’occasion du 43e anniversaire de l’Indépendance.

L’on apprend ainsi que Raymonde Peschard avait été dépêchée avec deux autres compagnons pour chercher des renforts. Ils sont pris en plein dans la nasse. Elle est exécutée immédiatement après sa capture. Elle avait refusé, comme le médecin Belhocine, de révéler le lieu où se cachaient les autres infirmiers.

.

Ali El-Moufdi

publié dans Alger républicain

mi-juillet 2004

PDF - 76.7 ko
Emouvante Conférence débat sur Raymonde Peschard - 1 - Alger républicain. Juillet 2005
PDF - 142.4 ko
Témoignage du Pr Laliam sur Raymonde Peschard, morte pour l’Algérie indépendante - 2 - Août 2005
mercredi 26 novembre 2014
par  Alger républicain

Qui était Raymonde Peschard ?

Raymonde Peschard - portrait réalisé par Mustapha Boutadjine
.

Le 26 novembre 1957, au matin, Raymonde Peschard était tuée d’une balle dans la nuque après avoir été capturée par un détachement de l’armée coloniale, ? Draâ Errih, dans la région de Medjana. Le docteur Belhocine avait subi le même sort. Elle faisait partie d’un groupe de l’Armée de Libération nationale de la Wilaya III qui se dirigeait vers la Tunisie. Ce groupe était commandé par le docteur Mustapha Laliam qui fût fait prisonnier en même temps que son épouse, le docteur Néfissa Hamoud.

mardi 25 novembre 2014

COMMUNIQUE Aux travailleurs, ? la jeunesse et au peuple A propos de la suite des événements au Burkina Faso

"Le peuple burkinabé insurgé dans un assaut formidable a démoli en 24 heures les institutions anti-peuple du pouvoir dictatorial de Blaise Compaoré". Il a rappelé ? tous les peuples par la pratique le droit souverain du peuple ? l’insurrection. A partir de l ? rien ne sera comme avant pour le peuple burkinabé.

.

Cotonou, le 20 novembre 2014

Pour le PCB

Le Porte-parole

Jean Kokou ZOUNON

mardi 25 novembre 2014

Formation de la FSM au profit des syndicalistes des pays arabes

Pour la 7e année consécutive, la Fédération syndicale mondiale (FSM) organise, du 1er au 10 décembre prochain, une mission de formation syndicale ? Pékin, en Chine, pour les jeunes syndicalistes des pays arabes, âgés de moins de 40 ans, un de chaque pays.

.

par Hafida Ameyar

in Liberté

24.11.14