Lutte de Libération Nationale

Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 11 décembre 2016
par  Alger republicain

56e anniversaire des mémorables manifestations populaires du 11 décembre 1960

Six ans après le déclenchement de la lutte armée pour la libération nationale et l’indépendance, par dizaines de milliers, les Algériens descendent dans les rues d’Alger et de nombreuses autres villes pour manifester leur volonté de s’affranchir du système colonialiste.
Ils répondaient aux provocations des « ultras » partisans fanatiques de l’Algérie française et de la perpétuation de l’oppression du peuple algérien. Ils tenaient à faire savoir au général de Gaulle en tournée en Algérie qu’ils rejetaient sa manœuvre tendant à octroyer une autonomie de pure forme sans rupture des liens de dépendance de la métropole.

Zoheir BESSA
11.12.16

dimanche 11 décembre 2016
par  Alger républicain

Le peuple français se souviendra-t-il ?

JPEG - 347.1 ko
Affiche collée par le mouvement associatif dans les rues de la ville de Marseille en France

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

dimanche 11 décembre 2016
par  Alger républicain

Les Algériens face à Maurice Papon : de Constantine (1956-1958) à Paris (1958 - octobre 1961)

Cet article veut rappeler l’ignominie des massacres d’état perpétrés contre le peuple algérien par un homme, Maurice Papon, couvert constamment de 1945 à 1967 par l’ensemble de la classe politique française.

Kateb Yacine n’oublie pas et invite par sa poésie militante le peuple de France à briser le silence et à se souvenir.

Ouahiba Hamouda

dimanche 11 décembre 2016
par  Alger républicain

Contribution : Droits de l’homme, droits des peuples et crimes du système capitaliste-impérialiste contre l’humanité

Les lois permettent-elles la condamnation de la France pour ses crimes de guerre et ses crimes contre l’humanité ?
L’Algérie a subi les deux types de crime de la part de l’ancienne puissance coloniale : les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité.

[...]
Afin d’éviter de répondre des crimes de guerre dont elle a été responsable et d’être tenue de réparer ses crimes, la France a, par un glissement sémantique, trouvé ce subterfuge juridique pour nommer une guerre de grande ampleur, d’ « événements », terme qui enlève toute gravité au conflit. Ce terme d’« événement » renvoie au concept de problème interne. En somme la guerre d’Algérie est présentée comme étant un élément purement interne à la nation française et qui ne doit en aucun cas faire intervenir des éléments juridiques externes et internationaux.

Ainsi donc les crimes perpétrés contre la nation algérienne sont maquillés en conflit internes.

Kh. Sebdou
10.12.16

jeudi 3 novembre 2016
par  Alger républicain

En guise de réponse à M. Omar Merzoug, docteur en anti-communisme primaire (3)

Nous présentons ci-après, la Charte d’Unité d’Action publiée par le Comité Central du Parti Communiste Algérien (PCA) à l’issue de sa réunion tenue les 11 et 12 Novembre 1950 à Alger.

PDF - 150.8 ko
Charte d’unité d’action du Parti Communiste Algérien - Nov. 1950
L’Appel est publié par le journal du PCA : Liberté n° 388 du 16 novembre 1950, en même temps que le compte rendu des travaux du Comité Central.

.

.

.

.

.

.

.

.

.