Les massacres du 8 mai 1945


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 14 mai 2015

Commémoration des massacres du 8 mai 1945 à Rennes

JPEG - 282.3 ko
La Maire de Rennes, le Consul d’Algérie et M. Lohain Président de l’Association de jumelage Rennes-Sétif lors de la cérémonie de commémoration des massacres du 8 mai 1945 en Algérie

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

« Ce 8 mai au square de Sétif à Rennes, ville jumelée avec Sétif, a eu lieu la commémoration du 70e anniversaire des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata. »

.
_

C’est avec un grand plaisir que nous avons pu constater cette année, que plusieurs villes de France ont tenu à commémorer le grand drame qu’a vécu le peuple Algérien le 8 mai 1945 lors du terrible massacre perpétré par le conialisme français dans notre pays.

C’est une façon de montrer la solidarité mais aussi de préserver la mémoire afin que l’histoire puisse s’écrire correctement et que justice soit rendue à ceux qui ont subi les sévices terribles que l’on connait.

Alger républicain
14.05.15

.

Christian Lohyn

10.05.15

vendredi 8 mai 2015

L’autre 8 Mai 1945

28.04.15

in bernard-deschamps.net

vendredi 8 mai 2015
par  Alger républicain

La dure et sanglante épreuve des 1er et 8 mai 1945 sur le chemin de l’indépendance de l’Algérie ...

Alors que les peuples du monde entier fêtaient dans la liesse la fin de la seconde guerre mondiale, la défaite militaire et politique de l’Allemagne hitlérienne et de ses alliés fascistes d’Italie et du Japon, le peuple Algérien assoiffé de liberté a été pour sa part privé par les colonialistes français de participer à cette joie légitime auquel pourtant il avait apporté sa contribution en partageant les sacrifices consentis pour l’imposer.

...

Victime de la haine des seigneurs de la colonisation il connaîtra en ces premiers jours de mai les larmes, les assassinats, les arrestations et les condamnations à la prison de la justice coloniale.

William Sportisse

5 juin 2013

.
.

Pour lire la suite de l’article : Cliquer ici

vendredi 8 mai 2015
par  Alger républicain

Le 8 mai 1945, pour fêter la capitulation nazie, la France massacre en Algérie

.

Le 8 mai 1945, eurent lieu en Algérie, d’effroyables massacres de paysans, de travailleurs, de femmes, d’enfants et de familles entières, massacres qui marquèrent à jamais la conscience du peuple algérien et lui donnèrent définitivement la volonté de retrouver la liberté.
Les massacres du 8 mai 1945 décidèrent du lancement de la lutte de libération nationale bien longtemps avant son déclenchement.

vendredi 8 mai 2015

La Guerre d’Algérie - Les massacres du 8 mai 1945 (Extraits)

JPEG - 42.4 ko
Mai 1945 dans les Gorges de Kherrata : des fellahs prisonniers et photographiés « pour la propagande » en attendant de connaitre leur sort
(Ph. Musée national du Moudjahid, Alger.)

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

[...]

En plein centre de la ville, un Européen rencontre un Arabe non porteur de brassard. Il le tue d’un coup de revolver. Nul ne proteste. Dans un jardin, un bambin cueille des fleurs. Un sergent français passe et le tue. Comme on fait un carton dans les fêtes foraines. Les Européens possèdent, en fait, le droit de vie et de mort sur les Musulmans.

Organisés en milice, ils se guérissent de leur peur en assassinant tous ceux qui ne rampent pas à leurs pieds, et d’abord « les Arabes trop instruits », ceux qui se mêlent de politique, les syndicalistes, les scouts, les oulémas. A Périgotville, ils fusillent tous les Algériens qui savent lire et écrire. A Chevreul, la milice exécute les « suspects » par groupes de vingt. Avant la fusillade, les hommes qui vont mourir sont contraints de creuser les fosses de ceux qui viennent d’être tués.

.

in La Guerre d’Algérie sous la direction d’Henri Alleg - Tome 1