International

Articles publiés dans cette rubrique

samedi 18 février 2017

Comment ils nous ont volé le Football (extraits)

JPEG - 989.2 ko
Comment ils nous ont volé le football
D.R. Fakir Editions

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Que s’est-il passé ?

Rien, en fait. Juste que l’argent a envahi toute la société, lentement, depuis trente ans, et que le football en est le miroir grossissant. C’est une histoire économique que ce sport nous raconte, à sa manière, des années 60 à aujourd’hui, de la libéralisation des ondes à la mondialisation des marques jusqu’aux fonds de pension, et on va la suivre décennie après décennie.
Le ballon, comme un monde en plus petit.

.

In « Comment ils nous ont volé le Football » par Antoine Dumini et François Ruffin de Fakir Editions.

mardi 28 juin 2016

Scandaleux : le maillot de l’Algérie interdit au stade durant l’Euro !!!

« J’ai dû enlever mon maillot de l’Algérie pour rentrer dans le stade ! ».

Voilà la triste mésaventure arrivée, ce vendredi à Nice lors du match Espagne-Turquie à Mohamed L. (26 ans), un lecteur de La Gazette du Fennec, qui nous a contacté pour nous raconter dans les détails son histoire rocambolesque. Invité par les agents de sécurité à déposer en consigne son maillot des Fennecs, cet étudiant en école de journalisme à Nice a vécu une forme de racisme devenue ordinaire dans ce triste pays qu’est devenue la France. Désolant !

.

Récit de Mohamed L, le vendredi 17 juin 2016 à Nice
18.06.16
in La Gazette du Fennec

dimanche 15 mai 2016

Conférence débat de Bernard Deschamps à Nîmes : « L’Algérie d’aujourd’hui »

JPEG - 18.5 ko
Alger la blanche
D.R Bernard Deschamps

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

vendredi 22 avril 2016

Étudier la médecine à Cuba, une option pour les jeunes du monde

Les professions dans les sciences médicales sont une option d’études des jeunes étrangers à Cuba à partir des premier et troisième cycles, assurée par un réseau de treize universités sur le territoire cubain

.

Nuria Barbosa León

14.0416

vendredi 11 mars 2016
par  Alger républicain

La République française a indemnisé les esclavagistes et non pas les esclaves.

Nous n’avons que peu d’informations sur les luttes des organisations de masse des lointaines Antilles encore françaises qui se battent pour leurs droits. La colonisation des îles se perpétue sous des appellations et des formes diverses, mais les peuples de ces colonies poursuivent leur combat pour leur libération et leur émancipation. Voici un communiqué de ces organisations, qui nous éclaire sur leurs luttes notamment pour obtenir réparation après l’ignoble et criminel esclavage. Las ! Pour l’instant le pouvoir reste sourd à leurs revendications. Cela n’empêche pas les luttes de se poursuivre. Voici certes avec un peu de retard le texte de leur déclaration :

.

Pointe-à-Pitre,

le 28.02.16