Opinions

Cette rubrique est un lieu d’échange d’opinions. Les contenus, commentaires et avis exprimés n’engagent que leurs auteurs.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 22 novembre 2014

Algérie Exclusif : Pendant la période du terrorisme, le GIA algérien « n’a exécuté personne »*

[...] il faut nous expliquer pourquoi, il y a vingt ans, quand les tueurs du « califat » algérien égorgeaient dans les villes et les champs personne ne s’en soit alors indigné. ... pas un penseur n’a levé une croisade pour flétrir les monstres.

[...]

Aujourd’hui, puisqu’ils tuent des américains, des anglais et un français (justement en Algérie), les consciences endormies ouvrent l’œil sur la lame des couteaux. A titre posthume leur éveil devrait les conduire à présenter leurs excuses au peuple algérien : derrière le « qui tue qui ? » se cachaient déjà des barbares.

Jacques-Marie BOURGET

in Le Grand soir

20.11.14

.

* Titre modifié par Alger républicain

vendredi 9 mai 2014

N’oubliez pas de demander pardon !

En partant, n’oubliez pas de demander pardon à la communauté artistique et culturelle nationale ! Pas pour vos choix, votre allégeance au pouvoir, vos dérives langagières, vos maladresses en matière de gouvernance, vos approximations en culture ; non, demandez pardon pour avoir dilapidé les ressources financières et muselé les compétences nationales, pour avoir vilipendé les actions et les conduites citoyennes, pour avoir été autiste à toutes les propositions constructives, pour avoir comprimé notre présent et compressé notre avenir. Demandez pardon pour avoir épuisé les Hommes et éreinté la culture.

.

Mansour Abrous

5 mai 2014

vendredi 16 août 2013

Ils voulaient rejoindre l’Europe : des « harragas » assassinés en haute mer

Le phénomène des « harragas » a pris des proportions alarmantes depuis les années 1990, période correspondant à la chute du bloc soviétique, et à l’ascension de l’hégémonie impérialiste occidentale au rang de maîtresse des relations internationales.

Nedjma Khaldi

dimanche 16 juin 2013

Déroute de l’ASL et d’El Nosra à Al Qseir ; confusion des conspirateurs en Syrie

Il est bon de faire quelques points d’ordre après ce qui s’était déroulé à Al Qseir suite au fiasco des groupes armés chargés, par les occidentalo-arabo-sionistes, de déstabiliser la Syrie.
Des politiciens et stratèges soutiennent, sur ce qui se passe en Syrie, ce genre d’analyse et de raisonnement :

Djerrad Amar

mercredi 12 juin 2013

Syrie après la bataille de Qousseyr : En finir avec l’hypocrisie !

Lors de son discours, Nasrullah a bien expliqué le pourquoi de son intervention et la limite de celle-ci, disant qu’il s’avère de plus en plus, avec le développement du conflit syrien, que c’est la résistance islamique qui est visée, le but étant d’anéantir tout ce qui peut représenter une résistance au sionisme et à l’impérialisme dans la région. Ce qui oblige la résistance à protéger son existence. D’autre part, les bandes armées rebelles ne cessent, depuis plus d’un an, de bombarder des villages frontaliers et les quelques villages syriens frontaliers habités depuis des décennies par des Libanais, sont la cible de ces bandes armées. Ni l’État libanais, ni l’armée libanaise, ne protègent ces villages et villageois. Ce qui a nécessité l’intervention du Hezbollah.

par Rim al-Khatib

lundi 10 juin 2013