Vie et souffrances des masses populaires


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 19 janvier 2017
par  Alger républicain

La santé pour les riches et la chienlit pour les travailleurs et des masses populaires

Dans tout système capitaliste, les problèmes de protection sociale et de santé sont les parents pauvres de la société. Pour ceux qui nous dirigent, ce n’est pas là, leur première préoccupation. Pour ces messieurs, leurs familles et même leurs amis, connaissant l’état de délabrement de notre système de santé, ils n’ont aucun problème pour aller se faire soigner à l’étranger et aux frais de la princesse bien sûr.

Depuis la fin l’ère Chadli Ben Djedid, tous les gouvernements, dans lesquels baigne cette bourgeoisie affairiste et corrompue, qui se sont succédés, ont tout fait pour briser et vider le contenu progressiste du programme national de santé et des services de santé et d’assurance sociale favorable aux travailleurs et aux masses populaires.

Liès Sahoura
19.01.17

mercredi 13 janvier 2016
par  Alger républicain

Nouvelle menace d’expulsion des paysans des EAC et EAI de Draa Ben Khadda de leurs terres suite à une énième plainte infondée de descendants de collaborateurs du colonialisme

Les membres des exploitations issues du domaine autogéré HAMDANI Amar de Draa Ben Khadda sont de nouveau en alerte.

Ils viennent d’être saisis par les institutions concernées qu’elles allaitent utiliser pour la douzième fois la force publique pour mettre en exécution le jugement d’expropriation de l’EAC N°1 du terrain de son orangeraie.

.

C.P.
12.01.2016

mercredi 1er juillet 2015
par  Alger républicain

La dure condition des esclaves salariées du monde du nettoyage

Le business du nettoyage connaît une expansion fulgurante ces dernières années avec la sous-traitance, sa féminisation et sa précarisation. Dans une activité en plein boum, les salariés sont en majorité des femmes sans qualification professionnelles. La plupart d’entre elles sont issues des couches sociales les plus défavorisées de la société, n’ont pas fait d’études et ne connaissent par leurs droits, une aubaine pour leurs patrons. Les emplois sont précaires, faiblement rémunérés et peu valorisants.

.

C.P.
02.07.15