Histoire des luttes du mouvement ouvrier


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 1er mai 2015

Origines du 1er mai*

Tout commence lors du rassemblement du 1er mai 1886 à l’usine McCormick de Chicago. Il s’intégrait dans la revendication pour la journée de huit heures de travail quotidien, pour laquelle une grève générale mobilisant 340 000 travailleurs avait été lancée.

[...]

la police tire et ce fut un carnage. On ignore le nombre de victimes parmi les ouvriers qui se trouvaient encore là.

[...]

C’est au terme de cette tragédie que le Congrès de l’Internationale socialiste tenu à Paris en 1889 reconnut le 1er mai comme fête des travailleurs et des travailleuses, et non « fête du travail ».

.

Pierre Verhas

30.04.15

vendredi 1er mai 2015

Lucy Parsons, la veuve des martyrs de Chicago - Origine du 1er mai

Encore, en 1920, la police de Chicago considérait Lucy Gonzàles comme « plus dangereuse que mille révolutionnaires ». Elle naquit esclave en 1853

En juin 1905...Lucy Pearsons fut présente lors de la création de l’Organisation des « Travailleurs Ouvriers du Monde », à Chicago. Seulement 12 femmes y participèrent et Lucy y fut la seule à y prendre la parole. « Nous autres les femmes de ce pays, nous n’avons pas le droit de vote. La seule manière est de prendre un homme pour nous représenter […] et cela me paraitrait étrange de demander à un homme de me représenter […]. Nous sommes les esclaves des esclaves…  » Elle termina son discours déclarant :

« Il n’y a pas de pouvoir humain que les hommes et les femmes puissent obtenir s’ils ne sont pas décidés à être libres ! »

Même morte la police la poursuivit de sa hargne, la considérant toujours comme une menace. Ainsi, des milliers de ses documents et de ses livres furent saisis.

.

Hernando Calvo Ospina

29 avril 2015

lundi 5 mai 2014

Les origines de la journée internationale de lutte de la classe ouvrière : UN COMBAT POUR LA JOURNÉE DE 8 HEURES

« Un jour viendra où notre silence sera plus puissant que nos voix qu’on a étranglées »,

August Spies.