Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 4 décembre 2015
par  Alger républicain

Benjamin Stora, un éminent historien à la pointe de la recherche et de la vérité historique

Benjamin Stora est un éminent historien, c’est bien connu. Pensez donc, il est docteur d’Etat en histoire et sociologie, professeur des universités, grand spécialiste de la guerre d’Algérie et il préside la Cité nationale de l’histoire de l’émigration. Il est aussi, ne l’oublions pas, conseiller du président de la République française, François Hollande, n’est-ce pas un excellent certificat ? Voilà pour ses titres, c’est tout dire ! [...]

S’il fait totalement abstraction de l’existence, des sacrifices et de la ligne politique du Parti communiste algérien avant, pendant et après notre guerre de libération nationale, c’est tout bêtement qu’il n’est pas informé. Mais oui, cela arrive même à un docteur en histoire. Ne vous gaussez pas !

.

Malik Antar

dimanche 1er novembre 2015

« Pour l’Algérie, toute l’aide dont elle aura besoin... »

La collaboration de Cuba avec l’Afrique commença en 1961 quand l’Algérie luttait contre le colonialisme. Cette aide se multiplia à partir de l’épisode audacieux de 1963.
[...]

En octobre 1963, au début de l’Indépendance, Fidel et Raul envoyèrent des tanks, des équipages et des artilleurs afin de repousser l’invasion du Maroc

.

Gabriel Molina Franchossi

in Granma

1er novembre 2015

jeudi 25 juin 2015

Une mise au point sur une assertion de M. Merdaci à propos de Maurice Laban, militant communiste algérien mort au combat pendant la guerre de libération nationale

Au cours de l’émission télévisée de Canal Algérie du 20 juin, rediffusée mardi 23 juin à 13h 10, consacrée au militant du Parti communiste algérien (PCA) Maurice Audin assassiné, comme tant d’autres combattants de la guerre de libération nationale, par l’armée colonialiste française, le sociologue M. Abdelmadjid Merdaci a déclaré ce qui suit : « Maurice Laban, dont on parle très peu, qui a été condamné par la direction du PCA de Constantine parce qu’il a été brigadiste, dans le cadre des purges staliniennes »...

.

William Sportisse

24.06.15

vendredi 31 octobre 2014

Mémoires de Sadek Hadjerès

Publication de Mémoires de Sadek Hadjerès

Quand une nation s’éveille - Mémoires – Tome 1 – 1928-1949.

Editions Inas (Alger)

lundi 23 juin 2014

Quand des stars du foot risquaient leur carrière, voire leur vie, pour la démocratie et la justice

Ils ont marqué l’histoire du football, et pas seulement par leur jeu. Socrates au Brésil, Carlos Caszely au Chili, Robbie Fowler au Royaume-Uni : ces joueurs se sont engagés à leur manière en faveur des opprimés

(et Note de la rédaction d’Alger républicain :)

nous rajouterons à cette liste les footballeurs algériens qui, pendant la guerre de libération nationale 1954-1962, avaient quitté les équipes françaises où ils jouaient, renonçant à de gros avantages matériels, pour se mettre au service de leur peuple en créant la glorieuse équipe du Front de Libération Nationale. Ils avaient contribué à faire connaitre aux quatre coins du monde la cause du peuple algérien.

par Antoine Dumini, François Ruffin

10 juin 2014

Extraits du livre « Comment ils nous ont volé le football » édité par Fakir Editions.