Le 23 mai 1952

vendredi 23 mai 2014
par  Alger républicain

Ephéméride


23 mai 1952 : Grèves et manifestations aujourd’hui dans toute l’Algérie contre la répression,

titre Alger républicain avec en sous-titre :


Comment se prépare la journée à travers l’Algérie.

Le 14 mai 1952, à Orléansville (Chlef), deux jeunes patriotes sont tombés sous les balles de la police. Ils étaient venus assister au meeting tenu par Messali Hadj. Le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) et le Parti communiste algérien (PCA) appelèrent à réagir à ce coup de force.

« Ils prirent l’initiative d’appeler le peuple algérien à faire du 23 mai une grande journée nationale de lutte contre la répression et l’expulsion de Messali Hadj »,
écrit Alger républicain qui poursuit, reprenant les arguments développés par le MTLD et le PCA :
« La répression est brutale et généralisée. Laisser sans riposte ces mesures arbitraires, ne pas réagir en particulier devant la déportation de Messali, ce serait ouvrir la voie à de nouveaux coups de force…La répression actuelle ne fait que traduire l’affolement des gouvernants français, leur panique devant l’essor du mouvement national en Algérie…Il est dès lors évident que la lutte contre la répression rejoint le grand combat populaire pour l’indépendance nationale et pour la paix ».

Le MTLD et le PCA lancèrent un appel commun. «  Le devoir est de réagir  », soulignèrent-ils.

L’appel, soutenu par les mouvements patriotiques de la jeunesse, fut suivi en grand nombre, particulièrement, par les travailleurs les plus touchés par l’oppression coloniale.

.

Mohamed Rebah

21.05.14