Pillage de l’économie algérienne


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 14 juin 2015
par  Alger républicain

Chute des recettes pétrolières et conséquences

Publication Alger républicain mai-juin 2015

.

La situation financière du pays continue à se dégrader par suite de l’incapacité du pouvoir à faire face à la chute du prix du pétrole depuis 2014.

.

Khaled Safi

28 avril 2015

vendredi 5 juin 2015
par  Alger républicain

Khalifa, le dandy des affairistes du pouvoir

Comme dans tout système capitaliste, le mensonge et la manipulation sont des armes redoutables contre les peuples. Tous ces milliardaires qui se sont enrichis illicitement depuis l’indépendance, sont les représentants de cette bourgeoisie mercantile, compradore ou affairiste. Ils détiennent le pouvoir sans partage. Leur empire financier ne sert pas au développement du pays. Leur magot est placé à l’étranger (on n’est jamais sûr de rien n‘est-ce pas ?) Ils mènent une politique de désastre et de destruction qui nous dirige droit dans le mur. Ils décident de tout sans consultation. C’est une véritable dictature car le peuple n‘a jamais droit à la parole.

.

Liès Sahoura

Alger républicain

26.05.15

jeudi 9 avril 2015
par  Alger républicain

Ces ministres qui ne veulent pas qu’on leur demande de rendre des comptes au peuple

JPEG - 8.2 ko
Le complexe sidérurgique construit par l’Algérie à el Hadjar pour propulser le développement de notre économie nationale et bradé à Arcelor Mittal en 2001
DR

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Ils veulent disposer de l’Algérie selon ce que leur dictent leurs propres intérêts et ceux qu’ils représentent. Si jamais ils sont interpelés pour donner des explications, ou que l’on montre du doigt leurs dérives, alors ils paniquent. Faute d’arguments ils se lancent dans des moqueries pour dénigrer leurs contradicteurs.

.

T. Gh

09.04.15

dimanche 18 janvier 2015
par  Alger républicain

Derrière le refus du gouvernement d’appliquer ses propres lois en matière de liberté syndicale : l’exécution du plan d’accaparement des richesses du pays

Aujourd’hui, la Poste comme d’autres secteurs aussi, tels que le transport naval et aérien, les services, les mines, etc. sont convoités par quelques patrons visiblement soutenus par les gouvernants. N’ayant aucune compétence scientifique, technique et encore moins managériale, ces groupes qui ne cachent plus leur volonté de faire main basse sur toutes les richesses du pays, sont les paravents des hommes du pouvoir dont la soif d’embourgeoisement n’a plus de limites. Une soif incompatible avec les nécessités et les missions que le peuple est en droit d’attendre du fonctionnement des services publics.

.

Alger républicain

Edition spéciale 20 décembre 2014

samedi 17 janvier 2015

Les investissements de Sonatrach pèseront sur la balance des comptes courants

Interview de Ali Kefaifi. Conseiller et directeur de la stratégie au ministère de l’Energie (1996-2002)

Dans cet entretien, l’ingénieur et ex-conseiller au ministère de l’Energie, le docteur Ali Kefaifi met à l’index la stratégie d’investissement adoptée par Sonatrach ces 15 dernières années, estimant qu’elle n’a pas conduit à des résultats significatifs. Il s’inquiète aussi du niveau des investissements à venir, qu’il estime anormalement élevé, et de l’impact que ceux-ci auront sur la balance des comptes courants en induisant l’importation massive de services pétroliers.

par ailleurs...[...] l’on sait que l’Algérie s’achemine vers une très grave crise financière à l’horizon 2017.

[...] les ressources de l’industrie minière dans la roche-mère silurienne sont extraordinairement rentables et nous permettraient d’éviter et d’ignorer complètement la fracturation hydraulique et le gaz de schiste. En plus, elles permettront de créer des milliers d’emplois, en premier lieu pour nos frères et sœurs du Sud algérien.

  • - -

Roumadi Melissa

15.01.15

in el watan

Navigation

Mots-clés de la rubrique